a-la-decouverte-des-clos-champenois-2-3

À la découverte des Clos champenois (2/3)

25 août 2021 • 7 mins
user_profile_image_338
Team Grappers

Champagnes exclusifs ou secrets bien gardés, les cuvées issues de Clos champenois sont bien souvent synonymes de rareté ! Mais qu’est-ce qu’un clos ? C’est tout simplement une parcelle ceinte de murs ou de haies qu’un cavalier ne peut pas franchir avec sa monture (décret du 19 août 1921).

Pour un tour d’horizon ces Clos champenois, c’est par ici !

Le Clos des Monnaies, la culture raisonnée

Situé à Damery, le Clos des Monnaies a deux propriétaires : le Champagne Goutorbe-Bouillot et le Champagne Éric Lemaire, mais seul le premier produit une cuvée issue du clos. Cette parcelle de 28 ares a été plantée en 1930 par Jules Goutorbe, et est ceinte de murs et d’arbustes. Le Champagne Goutorbe-Bouillot pratique une culture raisonnée sur cette parcelle.

Le clos se nomme « Clos des Monnaies » car en 360 après Jésus-Christ il y avait une fabrique de monnaies gallo-romaine sur le site.

Le Clos des Goisses, le plus ancien

Deux mots pour résumer le Clos des Goisses : « le plus »… Le plus ancien clos de champagne, le plus pentu, et sûrement le plus célèbre ! Exposé plein sud, le Clos des Goisses mesure 5,5 hectares de vignes, entourées de murs depuis 1887. La parcelle est située sur les coteaux de Mareuil-sur-Aÿ, exposée plein Sud elle permet une maturité exceptionnelle.

En vieux champenois, le terme « gois » ou « goisses », signifie « coteau pentu ». Il paraitrait également que « goisse » soit la transcription de « dur labeur ». Pour un clos aussi pentu, la définition fait sens !

Le Clos Saint Hilaire, le jardin devenu clos

Au début des années 1950, le Clos Saint-Hilaire était encore un simple espace vert dédié aux loisirs de la famille Billecart. 15 ans après, les premières vignes de Pinot Noir sont plantées. Ce clos, d’un hectare, répond à de sévères normes : une seule parcelle, close d’un seul tenant et disposant d’une installation complète de vinification sur le site. Avec cette parcelle, la Maison Billecart-Salmon a décidé de revenir aux méthodes ancestrales champenoises en utilisant un cheval de trait.

Le Clos Saint-Hilaire se nomme ainsi en l’honneur du saint patron de l’église de Mareuil-sur- Aÿ.

Le Clos Jacquesson, le clos confidentiel

Le Champagne Jacquesson, situé à Dizy, dans la Vallée de la Marne, possède un clos attenant à la Maison. Secrète et très peu connue du grand public, la cuvée du Clos Jacquesson était proposée uniquement dans les très grands restaurants français, et au verre seulement. Désormais, il est impossible de se procurer une bouteille car la Maison a cessé la production.

Au départ, le Clos Jacquesson était 100% Meunier. La Maison l’a testé sur les millésimes 2002 et 2004, mais n’ayant pas été convaincue, elle a décidé d’arracher tous les pieds de Meunier pour les remplacer par du Pinot Noir.

Le Clos des Chaudes Terres et le Clos Saint-Jacques, la méthode champenoise

Lily Bollinger a eu l’idée de produire un champagne (« Les Vieilles Vignes ») élaboré à partir de vignes miraculeusement préservées du phylloxera, donc non greffées. Ces vignes sont celles du Clos des Chaudes des Terres, de 36 ares, et du Clos Saint-Jacques, de 21 ares. Les deux parcelles, situées à Aÿ, sont plantées en Pinot Noir depuis 1969 et ont la particularité d’être cultivées à la méthode champenoise : en foule, et travaillées à la main avec l’aide d’un cheval.

La densité de plantation est de 30 000 pieds à l’hectare alors que la moyenne en Champagne est autour de 8 000 pieds.

Le Clos Jarot, la promesse de l’avenir

Le Clos Jarot permet à la famille Nowack d’accueillir les touristes dans un cadre champêtre. La toute première cuvée du Clos ne sortira pas avant 2022 !

Frédéric Nowack, actuel propriétaire du clos, a donné le nom de l’ancien propriétaire d’une parcelle de Chardonnay à la cuvée issue du Clos Jarot.

Le Clos de Cumières, le respect des cycles naturels

Hervé Jestin, pionner et expert dans la viticulture biologique et biodynamique, fonde le Champagne Jestin en 2006. Il acquière le Clos de Cumières peu de temps après. C’est une parcelle totalement emmurée qui englobe une bâtisse du 18 e siècle, mais le clos existe depuis 1964. Deux cépages composent ce clos : le Pinot Noir et le Chardonnay.

Le Clos Cumières appartenait autrefois au Champagne Leclerc Briant et s’appelait le Clos des Champions.

Le Clos l’Abbé, le jardin d’Hubert

Hubert Soreau ne voit pas le Clos l’Abbé comme une vigne, mais comme un jardin dont il s’occupe avec passion. Les murs d’enceinte qui l’entoure préservent l’histoire de cette parcelle, qui a commencé avec les moines il y a plusieurs siècles. Les 21 ares sont entièrement plantés en Chardonnay, et une partie du vignoble appartient à la Maison Henriot, qui ne l’exploite pas en tant que clos.

Le Clos l’Abbé est situé sur l’ancienne abbaye d’Épernay, les moines tiraient leur propre vin de cette parcelle plantée au 9 e siècle.

Le Clos 667, la production en petite quantité

Peu connu du public, le Clos 667 est la propriété du Champagne Patrick Boivin. Situé autour de la maison familiale, à Épernay, les vignes ont été plantées en 2006, 100% Chardonnay. La production de cuvées issues de ce clos est limitée par année, et par millésime.

Le Clos Cazals, l’aventure familiale

La famille Cazals a acquis le Clos éponyme en 1950. Situé à Oger, le domaine comprend une belle bâtisse, un jardin arboré et fleuri, et 3,7 hectares de vignes de Chardonnay. Pour la famille Cazals, ce clos est « plus qu’un outil de travail, c’est un lieu d’exception où [Delphine] aime se ressourcer et partager des moments privilégiés avec les amoureux du champagne et de la nature (…) ».

La propriété a appartenu au député et ministre Léon Bourgeois, qui est également l’un des fondateurs de la Société des Nations et du Prix Nobel de la Paix.

Le Clos Faubourg de Notre-Dame, le monopole familial

Le Clos Faubourg de Notre-Dame est un monopole de la famille Fourny depuis 1930. Situé dans le village de Vertus – Premier Cru (Côte des Blancs), le clos est une petite parcelle de vignes de 0,25 hectare qui permet de produire une cuvée 100% Chardonnay.

L’Abbaye Notre-Dame et son clos, ont vu le jour au 12 ème siècle dans le village médiéval de Vertus. Suite au différents événements historiques, l’Abbaye a disparu, mais la glacière de l’Abbaye, un lieu souterrain de stockage des glaces et neiges en hiver, existe toujours.

...

Ce second volet dédié aux clos champenois vous a plu ? Découvrez la suite dès maintenant !

Terres de Champagne
À la découverte des Clos champenois (3/3)
Lire l'article