anne-malassagne-le-women-empowerment-made-in-champagne

Anne Malassagne, le « women empowerment » made in Champagne

29 oct. 2020 • 4 mins

On la penserait discrète, il n’en est rien. Les premiers mots viennent à peine d’être posés que l’énergie est déjà là… perceptible, lumineuse et éclatante.

Quand on lui demande qui elle est, Anne Malassagne, qui dirige la Maison A.R Lenoble depuis plus de 25 ans, se décrit avant tout comme une femme, une mère et une vigneronne.

Cette semaine, en exclusivité pour Grappers, elle a accepté de nous partager toute la noblesse de son métier et les challenges auxquels elle a été confrontée. Un échange éclairé, sans langue de bois, rempli de justesse et de philosophie.

Le coeur a ses raisons que la raison ignore

Elle n’avait jamais imaginé quitter un jour son poste de cadre chez l’Oréal, un métier qu’elle avait choisi. Pourtant quand son père tombe malade et évoque l’idée de vendre le Domaine, la gestionnaire laisse parler son coeur. Un choix peu rationnel et grandement motivé par le besoin viscéral de laisser les terres ancestrales entre les mains de la famille.

A l’origine, mon père était vigneron. Puis, il est devenu médecin par nécessité, à cause des fortes gelées qui sévissaient dans les années 50 et détruisaient toutes les récoltes. Les meilleurs souvenirs que j’ai avec lui sont nos balades ensemble dans les vignes. Lors de ces moments privilégiés, il me racontait les qualités de chaque parcelle, me faisait goûter le raisin, regarder les feuilles pour me transmettre son savoir et sa passion par l’expérience et le partage. C’est de loin le plus efficace de tous les enseignements pour débuter dans le métier.
Anne Malassagne
Champagne A.R Lenoble

Des challenges à relever

Dès 1993, à 28 ans à peine, elle assume alors seule la gestion du Domaine, avant que son frère Antoine ne la rejoigne quelques années plus tard. Anne retrousse alors ses manches, observe, analyse et construit une vision stratégique pour remettre la Maison d’aplomb.

Mon père ne valorisait pas beaucoup les qualités exceptionnelles de notre vignoble. Il ne revendiquait pas non plus la mention « Grand Cru » sur ses bouteilles, pensant que seul « Blanc de Blancs » suffisait. Dès mon arrivée, je me suis attachée à travailler nos terres, parcelle par parcelle afin de créer des Cuvées issues exclusivement de ces grands terroirs. A l’époque, cette démarche très bourguignonne était spontanée chez moi car elle était directement inspirée des échanges que j’avais pu avoir avec lui. Avec le temps, je me suis aperçue qu’elle était quand même très avant-gardiste en Champagne !
Anne Malassagne
PDG Champagne A.R Lenoble

Women empowerment

Propulsée du jour au lendemain dans l’univers du vin, un milieu conservateur, elle se retrouve à devoir faire ses preuves et à montrer patte blanche pour réussir à s’imposer. « Je dois reconnaître que ça n’a pas été tous les jours faciles. Une femme jeune, sans connaissance universitaire du vin n’avait aucune crédibilité. Durant des années j’ai dû batailler pour acquérir une légitimité tout en apprenant mon métier. Il a fallu faire preuve d’humilité, d’écoute, de patience et de résilience. Et beaucoup travailler pour apprendre sur le tas dans un environnement peu encourageant ». Son expérience chez L’Oréal se révèle alors capitale. Son ancien métier lui a en effet appris la rigueur, la discipline du travail et le bonheur du partage en équipe. Une formidable école qui lui a permis de redresser peu à peu le Domaine alors en prise à des difficultés financières importantes.

Devoir de transmission

Il y a 5 ans, lorsqu’elle réalise qu’une grande partie de sa feuille de route avait été réalisée, Anne ressent le besoin de donner un nouveau sens à sa carrière de dirigeante. Elle décide alors de co-créer avec Margareth Henriquez (Présidente de la Maison de Champagne Krug et d'Estates & Wines) le groupe La Transmission, une association de 9 femmes en Champagne, leaders dans leur domaine, qui ont à coeur de partager leur expérience, leurs valeurs et surtout leur vision du Champagne. Une philosophie qui tient en quelques mots : une consommation plus simple, plus spontanée et plus décomplexée de ce vin de terroir.

Le Champagne, un vin de partage

« Le Champagne, depuis le baptême de Clovis à Reims au Vème siècle, a toujours été un vin de célébration. Mais le monde change et nous devons faire évoluer la consommation du Champagne pour le sortir de la symbolique purement festive et le positionner dans l’expérience. Cela passera d’abord par le verre en remplaçant la flûte étroite pour un verre large de forme tulipe, comme un verre à vin blanc par exemple. Servi dans ce contenant, les arômes se révèlent et le Champagne prend toute son ampleur. Il n’est plus simplement réduit à des bulles festives, il devient un grand vin de Champagne à consommer dès que l’on a envie de se faire plaisir. Cela peut-être tout simplement après une longue journée de travail ou à l’apéro avec un beau pain artisanal et une planche de fromages affinés. Dès que l’on a envie de se poser, de ralentir et créer un moment de bonheur simple, je crois qu’il ne faut plus hésiter à ouvrir une bouteille de Champagne ! »

Stay focused on your priorities

Prendre le temps, une valeur centrale, une question d’équilibre dans la vie de la dirigeante qui partage sa vie entre Reims et Paris pour retrouver dès qu’elle le peut ses deux enfants.

Le Champagne est un vin de partage qui offre une expérience hors du temps. Je ne suis pas à l’aise dans cette société du zapping, de l’instantanéité et du superficiel. J’aime le silence de la cave et le sentiment du temps qui s’arrête. Je ressens la puissance du moment présent et veille à le capturer pour ne pas que la vie nous échappe trop vite. J’aime les temps longs, qui font le lit de la réflexion, voire de la méditation. J’aime le rythme des saisons et celui du vieillissement de nos vins. Regarder la terre, la fleur, la grappe, le raisin, le vin, et… bien des années plus tard, apprécier le Champagne qui en découle. C’est un privilège que ce métier m’offre car il nous permet de mettre une pause dans nos vies bien trop agitées
Anne Malassagne
Champagne A.R Lenoble

On ne sait pas vous, mais nous on est complètement tombé sous le charme de cette game-changer au parcours hors norme qui n’a pas fini de faire bouger les lignes du paysage champenois…

Article rédigé dans le cadre d’un projet pédagogique du Diplôme universitaire Journalisme du vin de l’Institut Georges Chappaz - Université de Reims