avec-wine-globe-la-famille-paetzold-voit-verre

Avec Wine Globe, la Famille Paetzold voit verre !

4 nov. 2021 • 3 mins
user_profile_image_1482
Assistant commercial

Avez-vous entendu parler des Wine Globes ? Ces toutes nouvelles cuves en verre sont en train de révolutionner le monde du vin et viennent doucement s’implanter en Champagne. On les retrouve dans de multiples maisons, telles que Leclerc Briant, Savart, Leclaire-Thiefaine ou encore Pehu Simonet.

Ne vous fiez pas à leurs têtes d’ampoules, ces cuves made in France se déclinent en 4 modèles, de 60 litres à 400 litres – rien que ça ! Elles permettent de conserver une pureté du vin inégalée, à en croire de nombreux œnologues et vignerons.

Verre le progrès !

C’est bien connu, le vin peut être altéré par les matériaux et l’oxygène avec lequel il est en contact. C’est là que le Wine Globe rentre en jeu : le verre est un matériau à porosité nulle vis-à-vis de l’oxygène, ce qui entretient une absence totale de réduction dans les vins.

Cette neutralité du verre permet au raisin de s’exprimer complètement, et de produire des vins vivants et dynamiques, sans usure du potentiel aromatique. Le vin continue alors d’évoluer sans phénomène d’oxydation et de réduction dans le Wine Globe.

Des cuves 2.0 !

Tout porte à croire que les Wine Globes apportent une réelle plus-value au niveau gustatif, mais elles comportent aussi un réel avantage logistique. Bien plus faciles à nettoyer (on note au passage que la consommation d’eau est divisée par 2 !), leur surface lisse permet d’éviter le développement de micro-organismes. Et puisqu’aucune perte de vin n’a lieu en raison d’une porosité nulle, vous pouvez dire adieu à l’ouillage !

Ces cuves en verre sont transparentes, on peut donc voir le vin travailler et même faciliter le soutirage et le remplissage par exemple. Peur du goût de lumière ? No worries, des robes de protections existent pour protéger le vin de la luminosité !

Des cuves qui passent au vert !

Point important, les Wine Globes s’inscrivent dans un état d’esprit durable. L’utilisation du verre, qui est un matériau réutilisable à l’infini, ainsi que la réduction d’eau par litre de vin produit conséquente en font un produit d’avenir.
En comparaison avec un élevage en barrique, les utilisateurs de cuves en verre observent en moyenne une diminution de 25 à 50 % des doses de SO2. Plus aucun polluant n’est relargué dans le vin ! De plus, les cuves sont réalisées en une seule pièce pour éviter toute pollution chimique ou aromatique par la colle pour conserver un maximum la pureté du vin.

La famille Paetzold a vu juste : ces cuves sont capables de s’adapter à tous types de vins (rouge, blanc, rosé et champagne) et elles ont tout pour s’inscrire dans le temps. Il y a fort à parier qu’on en verra de plus en plus chez nos amis vignerons !