champagne-deutz-rencontre-avec-fabrice-rosset

Champagne Deutz : rencontre avec Fabrice Rosset

11 sept. 2020 • 2 mins

Fabrice Rosset est un homme avenant, aimable et plein d'enthousiasme pour tout ce qu'il entreprend. Et cela commence par son rôle de PDG de la Maison de Champagne Deutz. Quand il était Directeur Général Adjoint de Champagne Roederer, actionnaire principal de la maison Deutz, il siégeait déjà au conseil d'administration de cette "belle au bois dormant", comme il décrit alors cette marque d'Aÿ. Dans ce rôle, entre 1993 et 1996, il avait déjà entamé une longue série d'innovations qui allait mener progressivement Deutz d'un volume annuel de 700 000 bouteilles au chiffre actuel de 2,5 millions.

« Agir vite puis rester patient » pourrait être la devise de Fabrice Rosset, qui a conçu, dès 1993, la cuvée spéciale Amour de Deutz. Ce vin, qui porte l'image d'une statue d'angelot se trouvant dans la cour de la maison Deutz à Aÿ, allait devenir le symbole du renouveau de la marque.

Compte tenu de la longue période de gestation que nécessite la création d'une cuvée millésimée, il faut une vision claire de ses objectifs comme de ses atouts avant de se lancer dans l’aventure. Fabrice Rosset a cette vision, alliée à la patience nécessaire pour bien construire. Il a su, rapidement, déceler les atouts et combler les faiblesses de la marque, fédérer les équipes autour du projet d’entreprise et lancer les chantiers les uns après les autres.

Devenu PDG de Deutz en 1996, il n'allait pas s'arrêter en si bon chemin, cherchant à compléter la gamme tout en la différenciant de la concurrence. 20 ans plus tard, il peut regarder le travail accompli avec une certaine satisfaction, mais il n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers.

Constamment en mouvement, accueillant visiteurs de marque, vignerons, importateurs ou journalistes avec le même entrain, Fabrice Rosset donne l'impression d'un homme ayant acquis des certitudes mais sans montrer la moindre trace d'autosatisfaction.

Interrogé sur l'image de la marque Deutz, il hésite un moment avant de répondre « je la veux sérieuse mais accessible, avec des vins devant plaire autant au néophyte qu'à l'amateur ». Puis de rendre hommage à ses équipes, autant côté production que commercial : « nous avons bâti ce succès ensemble ». Car tripler les ventes en 24 ans, tout en améliorant la qualité, est un beau succès dont ce capitaine de navire peut être fier.