champagne-mercier-le-genie-d-eugene

Champagne Mercier, le génie d'Eugène

15 sept. 2020 • 3 mins
user_profile_image_3
Brand & Content manager

Découvrir la Maison Mercier, c’est remonter le temps, se laisser glisser tout au long d’un parcours historique empli de rencontres et d’anecdotes, s’immerger dans ce fabuleux patrimoine physique laissé par Eugène Mercier au sein des caves de la Maison d’Épernay. Un voyage initiatique rendu magique grâce au partage et à la générosité.

Ce ne sont pas de simples caves mais tout un réseau de caves percées par le fondateur de la Maison éponyme, Eugène Mercier. Audacieux et visionnaire, c’est en 1858 que ce jeune homme tout juste âgé de 20 ans, décide de créer une Maison de champagne à son nom avec la volonté de rendre le champagne accessible à tous. Un champagne à consommer pour toutes les occasions. Fidèle à la vision de son créateur, la Maison Mercier a souhaité « créer de l’émotion et partager cette mémoire positive » avec chacun des visiteurs.

Dès l’entrée, les visiteurs tombent sur un foudre spectaculaire. Ce tonneau surdimensionné est l’une des nombreuses innovations d’Eugène Mercier. Il fut acheminé à Paris pour l’Exposition Universelle de 1889, où il remporta le 2ème prix, juste derrière la Tour Eiffel.

Mais commençons notre parcours, et prenons place pour une petite séance audiovisuelle avec la projection d’un film retraçant l’histoire de la Maison. Le ton est donné : place au partage et à l’imagination. Les anecdotes fusent. Qui pouvait imaginer qu’en 1950 Eugène Mercier avait organisé un rallye de 4CV Renault dans les caves, ou qu’il aimait inviter ses clients pour un tour en montgolfière, une flûte de champagne Mercier à la main, au-dessus des toits de Paris ? As du marketing avant même l’invention de la discipline, l’homme n’était pas à court d’idées pour convaincre les consommateurs que la vie était plus belle et les sensations plus intenses avec une bouteille de Mercier à proximité.

Retour sur terre. Ou plutôt sous terre. Pour atteindre les caves, la descente en ascenseur est digne de Jules Verne. Un panorama entièrement créé, taillé, sculpté, plonge le visiteur dans l’univers Mercier. À la sortie, 30 mètres plus bas, l’ambiance est toute autre. L’atmosphère fraîche et humide des caves, leurs odeurs, vous enveloppent instantanément. C’est à bord d’un petit train automatisé que la visite d’une partie des quelques 18 km de caves, continue.

Les allées sont longues et larges, nous voyageons au cœur du savoir-faire de la Maison, découvrant les milliers de bouteilles au repos, bas-reliefs, oenothèque, croisant parfois les hommes de l’art surveillant le bon vieillissement du champagne. Car le site est actif, ce qui le rend encore plus riche.

 Quelques dizaines de minutes plus tard, et après avoir découvert les étapes de l’élaboration du champagne, nous remontons  la surface comme des bulles de champagne à la surface du verre. Enfin prêts pour une dégustation commentée par un sommelier, point final du parcours Mercier. Quand l’intelligence pétille, l’ivresse est au rendez-vous !