coteaux-champenois-ces-vins-tranquilles-qui-ont-la-cote

Coteaux Champenois : ces vins tranquilles qui ont la côte !

23 mars 2021 • 4 mins
user_profile_image_8
Team Grappers

Notre chère Champagne réserve beaucoup de mystères et de cuvées confidentielles… Les Coteaux Champenois en font partie.

Des vins tranquilles, en Champagne ? Eh bien oui. Peut-on parler de marché de niche ? Plus pour longtemps.
Riche de trois appellations viticoles d’origine contrôlée (AOC), la Champagne ne produit pas que la star des bulles. On y trouve aussi des vins tranquilles, comme le Rosé-des-Riceys et les Coteaux Champenois.

Enquête sur ces vins tranquilles qui ont la côte(au) !

Les Coteaux Champenois, c’est quoi ?

Les coteaux champenois sont des vins produits en Champagne qui ont la particularité d’être non effervescents, contrairement à leurs congénères pétillants et partagent la même aire géographique. On les retrouve en rouge, en blanc et même en rosé.
Certains vignerons n’hésitent pas à compléter l’appellation par le nom de leur village… Parmi les plus connus, on retrouve Bouzy, Aÿ, Ambonnay, Cumières, ou encore Vertus.

Leur origine remonte à plusieurs siècles avant l’apparition de la bulle. Et c’est seulement à partir du XVème siècle que les vins effervescents produits dans la région vont créer l’engouement et réduire la demande de coteaux.

Depuis quand ? d’où viennent-ils ?

C’est en 1974 que l’appellation voit le jour. Avant, on les appelait VNC pour « vins natures de Champagne ». Durant cette période, la production dépassait le million de flacons. Plus tard, en l’an 2000, la production de coteaux champenois diminue pour ne représenter que 235 000 bouteilles. Si peu par rapport aux 325 millions de flacons que le champagne avait généré, que ce fut la dernière année de leur recensement par le CIVC.

Après avoir été longtemps délaissés au profit du champagne, les coteaux champenois sont devenus confidentiels, produits majoritairement par des vignerons et quelques rares maisons, en petites quantités. Les bonnes cuvées se sont raréfiées et font maintenant l’objet de convoitises… Et une demande se développe.

Un retour en force pour ces vins tranquilles ?

La Maison Bollinger fait exception à la règle en produisant depuis longtemps « La Côte aux Enfants » rouge, seulement les plus belles années. Son nom lui vient du lieu-dit d’où le vin provient, un monopole que détient Bollinger. Louis Roederer a récemment annoncé le lancement de deux cuvées de coteaux champenois blanc et rouge, baptisés « Camille » en hommage à l’arrière-grand-mère du directeur général de la maison. Un retour en force donc, soutenu tant par les vignerons que les maisons.

La suite de cet article est réservée aux membres Grappers.
Créez un compte gratuitement et rejoignez la communauté dès maintenant.
S'inscrire par email S'inscrire avec Facebook
Vous avez déjà un compte ? Je me connecte