les-vins-de-reserve

Les vins de réserve

17 mai 2021 • 3 mins

Vous vous posez peut-être la question : qu’est-ce qu’un vin de réserve ?

Cette dénomination peut faire penser à du vin qu’on garde pour boire prochainement.

« Des invités qui débarquent à l’improviste ! Heureusement que j’ai du vin en réserve ! » Non, erreur ! On vous explique tout.

Qu'est-ce que c'est ?

Propre à l’appellation Champagne, un vin de réserve est un vin qui n’est pas utilisé pendant l’année de sa vendange, il est donc stocké et constitue au fil des années une réserve. C’est en 1938 qu’auraient été constituées les premières réserves, d’après le CIVC, suite à des années catastrophiques pour les récoltes. Cette initiative avait pour but de pallier aux aléas climatiques et maintenir un niveau de production stable.

A quoi ça sert ?

Les vins de réserve sont utiles durant différentes étapes de l’élaboration du champagne, et ce pour plusieurs raisons :

Lors d’assemblages de non-millésimés : les champagnes non-millésimés rassemblent plusieurs années de vendanges. Pour conserver et pérenniser un style qui est propre à chaque vigneron ou maison, les vins de réserve servent d’outil, de palette permettant de jouer avec les arômes et saveurs de chaque vin, pour ajuster la cuvée sans avoir à subir un effet millésime.
Bon à savoir : le brut sans année représente 85% de la production de champagne

Pendant l’étape du dégorgement : au moment de l’expulsion des dépôts situés dans le goulot de la bouteille sont aussi éjectés quelques centilitres de champagne. Hors de question de vendre des bouteilles à moitié vides (ou à moitié pleine ?). Les vins de réserve servent donc à remplir la bouteille en comblant le vide. Bien sûr, ils doivent être de même nature que le champagne utilisé pour ne pas le dénaturer.
C’est à l’étape du dégorgement que le dosage du champagne est effectué.

Ils servent aussi de réserve de sécurité ! les vins de réserve sont très utiles lors d’années à faible rendements, dues aux intempéries extrêmes : gelées, canicules, maladies… Afin de garantir un volume aux producteurs. Cela permet de compenser une année pauvre en qualité ou en quantité (en fonction des rendements imposés par le CIVC).
Le stockage maximal de vins de réserve d’un producteur est de 8000 kg de raisins par hectare.

Comment sont-ils stockés ?

Les vins de réserve peuvent être stockés dans différents contenants : cuve inox pour conserver l’acidité et la fraîcheur, fûts de chêne pour apporter rondeur et arômes toastés, en cuves émaillées, en béton, en terre cuite, voire même en or (rien que ça). Chacun essaie et choisit en fonction du résultat recherché.
On dit que les vins de réserve apportent profondeur et longueur en bouche.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à consulter notre article sur l’Art de l’assemblage, qui aborde lui aussi le rôle des vins de réserve.