piper-heidsieck-le-champagne-de-la-generation-y

Piper-Heidsieck, le Champagne de la génération Y

17 sept. 2020 • 2 mins

L’histoire même de la Maison créée en 1785 a fait ressurgir sa véritable identité : celle du trait d’union inscrite dans ses gènes. Repensée en cohérence avec la qualité de ses vins, l’image de Piper-Heidsieck s’adresse en priorité aux Millennials.

Maison la plus récompensée du siècle, Régis Camus (ancien Chef de Caves) ayant été distingué à huit reprises Chef de Caves de l’année par le jury de l’International Wine Challenge, Piper-Heidsieck possède une histoire liée à la rencontre. Dès sa fondation, puisqu’il s’agit bel et bien d’une histoire d’amour entre Florens-Louis Heidsieck et Agathe Pertois. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque Henri-Guillaume Piper, qui élaborait les vins de la Maison, épouse la veuve de son associé Christian Heidsieck (descendant de Florens-Louis) trois ans après le décès de celui qui fût son associé et ami.

Depuis ce jour, où Piper rejoint Heidsieck, le destin du nom de la Maison est scellé : le trait d’union se grave dans le marbre en 1838. Racheté en 2011 par Christophe Descours (patron d’EPI), Piper-Heidsieck a connu une remise totale à plat en 2017, puisant dans son passé pour mieux faire ressurgir sa personnalité émotionnellement forte en cohérence avec la qualité des vins, pour laquelle d’importants investissements ont été consentis.

« Finalement, l’histoire ne demandait qu’à être ré-exprimée, explique Benoît Collard, Directeur Exécutif. Nous avons voulu reprendre le fil de cette histoire, avec des codes plus contemporains ».

Le trait d'union iconique

Ce fameux “Dash of Seduction“, comme l’expriment les Anglo-Saxons, vient alors révéler l’identité de Piper-Heidsieck, comme une empreinte laissée à chaque consommateur au moment de leur dégustation. La Maison rémoise confie sa campagne à l’agence La Chose et sa filiale Supergazol.

Ordre de mission : peaufiner la cohérence et la clarté du message en s’adressant en priorité aux Millennials, « cette génération qui sait décoder, qui a envie d’apprendre, de poursuivre son parcours initiatique et qui aime laisser sa trace », décrypte Benoît Collard. Le site dédié laisse les univers s’interpénétrer, avec de l’information pérenne (historique, notes de dégustation…) mais aussi un magazine contemporain, au contenu transversal et changeant permettant l’audace.

En parallèle, l’agence Partisan du Sens a travaillé sur les nouveaux packagings. Les cuvées sont désormais habillées de nouvelles étiquettes, les codes traditionnels ont évolué, avec notamment des coiffes plus courtes, l’or mat remplaçant le brillant… Ce sont également eux qui subliment la couleur rouge, aux côtés d’un expert coloriste. Le “rouge Piper“ est ainsi renforcé et devient véritablement emblématique.

Un équilibre réussi entre pérennité et inspiration audacieuse pour cet univers de marque.