transformer-du-marc-de-raisin-en-sneakers-zeta-l-a-fait

Transformer du marc de raisin en sneakers ? Zèta l’a fait !

30 nov. 2020 • 2 mins
user_profile_image_8
Team Grappers

« Le vin, c’est pour vous, les déchets, c’est pour nous ». Telle est la devise de Laure Babin, 23 ans, fondatrice de la marque Zèta.

Zèta, c’est des chaussures à base de raisin qui sont 100% recyclées, vegan et recyclables. La marque est née à partir de l'envie de Laure, la fondatrice, de réconcilier la mode et l'écologie. Ce projet ambitieux et innovant a vu le jour par le biais de la plateforme de financement participatif Ulule.com.

Dans une démarche zéro-déchet et slow fashion, chaque paire de Zèta Alpha (le premier modèle de la marque) représente 3kg de déchets recyclés qui ne finiront pas à la poubelle.

Parmi les ingrédients on retrouve des déchets de la production vinicole, des bouchons en liège recyclés (semelle intérieure), des plastiques repêchés en Méditerranée (lacets et doublure) et des chutes de caoutchouc recyclé (semelle extérieure). Le « faux-cuir » est donc conçu grâce aux peaux et pépins de raisins récupérés après l’extraction du jus durant les vendanges.

Avec 2683 préventes sur un objectif initial de 100, le succès et l’engouement sont bien au rendez-vous pour la marque. La campagne de levée de fonds venait à peine de se terminer que la production battait déjà son plein. Et la question du « Où produire ? » n’a pas été des plus simples. Le choix s'est porté sur un atelier familial au cœur du Portugal, aux alentours de Porto, pour la fabrication à la main de ces sneakers à base de raisin.

“En créant Zèta, j’avais envie de prouver qu’aujourd’hui, utiliser des matières naturelles ou biologiques ne suffit plus. Réutiliser des matériaux en fin de vie, sans avoir à générer de nouveaux déchets supplémentaires : c’est ça, l’économie circulaire !”
Laure Babin
Fondatrice de Zèta

En conclusion : Buvez du champagne! Qui sait ? Avec un peu de chance, un modèle Zèta à partir de raisins de Champagne pourrait voir le jour...