vitibot-le-robot-viticole-made-in-reims

VITIBOT, le robot viticole made in Reims !

6 avr. 2021 • 2 mins
user_profile_image_8
Team Grappers

Viti pour viticulture, bot pour robot, et Bakus… pour Bacchus. Vitibot est une entreprise marnaise qui développe et produit des enjambeurs viticoles autonomes et électriques.

Avant Vitibot...

Vitibot, c’est au départ un projet porté par son créateur, Cédric Bache. Un projet portant le nom d’Hector. Peut-être un lien avec Hectare ? L’objectif du projet était d’équiper un chenillard manuel avec des technologies de guidages autonomes.

Après la création de la start-up en 2016 et plusieurs récompenses, Hector a laissé la place à Bakus. Bakus se fait sa place dans toutes les régions, ne se limitant pas à la Champagne : Bordelais, Bourgogne, Provence, Val de Loire, même les vignobles à l’international s’y intéressent !

Il semblerait que l’essayer, c’est l’adopter. L’entreprise effectue des démonstrations à travers différents vignobles pour mettre à l’épreuve son robot.

Regroupant aujourd’hui plus de 50 employés, une vingtaine de robots produits et plus 250 hectares parcourus, Vitibot a même levé récemment la somme de 11 millions d’euros de fonds, rien que ça. Au niveau local, Vitibot bénéficie du soutien de maisons telles que Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck, Louis Roederer, Martell Mumm Perrier-Jouët, Laurent Perrier ou encore Pommery.

Travailler ses vignes avec son smartphone, c'est possible

Bakus se déplace avec grande précision en temps réel grâce à son système composé de deux GPS RTK (Real Time Kinematic).

Un concentré de technologie avec une autonomie de plus de 10 heures, pouvant travailler de jour comme de nuit grâce à son faible niveau sonore, et limitant le tassement des sols avec une répartition des poids réfléchie à cet effet.

Cette innovation permet de nombreuses choses sur le plan environnemental, mais aussi pour répondre aux problématiques rencontrées par les vignerons : réduction des produits phytosanitaires, gain de temps et de sécurité pour des opérateurs. Un des objectifs de Bakus est de faire évoluer les pratiques vers une viticulture durable en traitant les tâches chronophages pour le vigneron.

L’appellation Champagne demande une vendange manuelle, mais le travail de la vigne sur l’année peut être mécanique… voire robotique !

Que pensez-vous de ces innovations ? Avez-vous eu l’occasion de voir Bakus à l’œuvre ?