Un Jour avec Thomas Lombard

Le sourire malicieux, la chemise impeccable et la tête pleine d’ambitions pour sa Maison… ça ne fait aucun doute : nous avons rendez-vous avec Thomas Lombard.

Thomas, c’est une main de fer dans un gant de velours. A seulement 28 ans, il est le plus jeune Directeur Général de Maison de Champagne. Ou de « Maison Vigneronne » devrait-on plutôt dire ! Qui penserait que derrière ce jeune businessman se cache un guitariste de talent à l’humour subtilement piquant ?

Le temps d’une journée, nous l’avons suivi dans son quotidien. Aujourd’hui, nous vous emmenons à la rencontre de cette personnalité atypique, à l’ambition sans limite. Vous nous suivez ?

Implantée à Épernay depuis 1925, la Maison familiale a connu plusieurs générations de Lombard avant que Thomas, tout juste diplômé d’AgroSup Dijon, ne la rejoigne en 2017.

Dès son arrivée, sa philosophie et ses convictions le guident dans son projet de reprise : faire du Champagne Lombard une Maison Vigneronne où le terroir et ceux qui le subliment tiendraient une place centrale.

Si je devais résumer mon métier en quelques mots, je dirais : observer, créer et partager.

« Observer » : parce qu’il y a un gros travail d’observation au niveau des terroirs. On se positionne vraiment comme des observateurs : on va dans les vignes, on regarde les reliefs, on observe la viticulture qui est pratiquée, on observe et on prélève les sols pour les analyser. Je dis souvent que nous « récoltons » l’information du terroir.

« Créer » : c’est créer des relations avec des partenaires viticulteurs ou des viticulteurs qui ne sont pas nécessairement des partenaires de la Maison. C’est aussi créer des relations avec des sommeliers, des cavistes et tous les acteurs du commerce du vin. Ces échanges permettent de comprendre le rapport au vin de chacun.

Et enfin « partager » : j’ai vraiment plaisir à transmettre ce que je découvre des terroirs et du vin aux curieux et aux passionnés qui veulent découvrir la Champagne.
Thomas Lombard
Directeur Général du Champagne Lombard

C’est ainsi que commence la belle aventure de Thomas. Soucieux de produire le meilleur champagne possible, il tisse des relations fortes avec ses viticulteurs partenaires et sélectionne ses raisins dans les plus grands crus champenois. Le défi est relevé : pas moins de 4 cuvées mono-cru et 5 cuvées lieu-dit voient le jour et viennent compléter les gammes « Signature » et « Millésime ».

A l’occasion de cette journée passée en sa compagnie, Thomas nous propose de rencontrer l’un de ses partenaires viticulteurs, Aurélien Giraud. Il est alors temps d’enfiler nos bottes pour nous rendre à Aÿ, sur la parcelle de la Côtelette.

Exit la chemise et les chaussures de ville. Thomas troque son apparat de Directeur Général pour aller étudier, au plus près et les pieds dans la terre, le terroir de cette parcelle. C’est aussi cela, diriger une Maison Vigneronne !

Nous quittons Aurélien pour nous rendre dans un endroit cher à Thomas : le Belvédère Pierre Cheval, à Épernay. Vue à 360°, sushis et Champagne : les équipes n’ont pas lésiné pour nous faire plaisir ! Un moment à la fois simple, convivial et chaleureux et une belle façon de découvrir les champagnes Brut Nature de la Maison.

D’ailleurs, le Brut Nature, c’est une institution pour Thomas. Main dans la main avec Laurent Vaillant, le Chef de Caves de la Maison, il s’attache à révéler le terroir à travers des vins fins, ciselés et aromatiques.

Nul doute que l’aventure de Thomas ne fait que commencer. Chez Grappers, nous allons continuer à suivre son ascension de près et on espère – un jour peut-être – qu’il sortira sa guitare pour nous faire découvrir ses champagnes en musique !

Champagne Lombard
Voir plus