Grappers a mené l’Enquête sur les VSL ! Découvrez tout de suite l’avis des protagonistes du Champagne dans notre Grand Entretien
Le Grand Entretien

Des Vignes Semi-Larges en Champagne ?

Grappers a planché sur un sujet particulièrement brûlant en Champagne : les vignes semi-larges.

Ce nouveau mode de conduite du vignoble pourrait bien être officiellement inscrit dans le cahier des charges de l’AOC dès le 27 juillet prochain.
Pourquoi, alors qu’elles seront une option et non une obligation, la question des VSL divise-t-elle autant ? Viendrait-elle malgré elle raviver certaines tensions ?

Grappers a enquêté sur le sujet et a souhaité donner la parole aux protagonistes du Champagne.
Le Point de vue "Vigneron" par
Anselme Selosse, Vigneron
Champagne Jacques Selosse, Avize
"Je pense que c’est la rapidité de la présentation et l’obligation donnée de répondre fin juillet qui font autant réagir. Je pense également que l’opinion des vignerons éleveurs n’est pas suffisamment exprimée, représentée et défendue dans ce débat"
Lire l'interview
Le Point de vue "Maison de Champagne" par
Antoine Malassagne, Directeur Général
Champagne A.R Lenoble, Damery
"En viticulture, il n’y a pas de révolution, cela n’existe pas. Il n’y a que des petites étapes qui peuvent permettre de faire progresser et avancer un mode de viticulture. C’est pour cela qui ne faut pas s’interdire d’essayer"
Lire l'interview
Le Point de vue "Maison de Champagne" par
Didier Mélé, Responsable du Vignoble
Champagne Alexandre Bonnet, Les Riceys
"Malheureusement, la Champagne a du mal à accepter le changement. Il faut vivre avec son temps et faire évoluer l’appellation. Les vignes semi-larges ne sont peut-être pas l’unique solution, mais elles constituent une alternative"
Lire l'interview
Le Point de vue "Vigneron" par
Eric Taillet, Vigneron
Champagne Eric Taillet, Baslieux-sous-Chatillon
"Je pense que ce dossier n’est pas une priorité dans notre appellation. Il ne va faire que diviser ses producteurs et tirer la région vers le bas. Le monde entier a le regard rivé sur le nom Champagne. Briser ce mythe serait la preuve d’un reniement inconscient de cet héritage commun"
Lire l'interview
Le Point de vue "Vigneron" par
Etienne Calsac, Vigneron
Champagne Etienne Calsac, Avize
"Les vignes semi-larges ne contribueront qu’à accentuer les disparités par crus et une Champagne à deux vitesses. Au contraire, je pense qu’il faut valoriser la Champagne, tout cru confondu. On ne peut pas rentrer dans une logique industrielle quand on fait un produit d’exception"
Lire l'interview
Le Point de vue "Maison de Champagne" par
Frédéric Zeimett, Directeur Général
Champagne Leclerc Briant, Épernay
"Je suis pour tester, pour ouvrir de nouvelles portes en Champagne. Je n’ai pas forcément le point de vue d’un viticulteur mais celui d’un négociant champenois qui aime sa région et qui aime la voir avancer. Je suis pour tout ce qui est prise d’initiative, notamment en matière viticole"
Lire l'interview
Le Point de vue "Coopérative" par
Hervé Sanchez, Président
Champagne Paul Goerg, Vertus
"Je suis pour les vignes semi-larges car c’est quelque chose qui va être proposé et non imposé. L’approche serait différente si cela était exigé. La Champagne doit se construire au fur et à mesure et évoluer"
Lire l'interview
Le Point de vue "Maison de Champagne" par
Jean-Rémy & Paul-Alexandre Rapeneau, Propriétaires
Groupe G.H Martel & Cie, Reims
"Le changement est toujours un pari sur le long terme et comporte souvent des risques et des remises en question. Cependant, il y a un côté positif et l’évolution est importante pour perdurer dans l’excellence champenoise"
Lire l'interview
Le Point de vue "Coopérative" par
Pierre Desanlis, Responsable du Vignoble
Champagne Castelnau, Reims
"Rien ne ressemble plus à la vigne que de la vigne. La Champagne et le Champagne ont su capitaliser et faire reconnaître un produit et une région d'exception. La reconnaissance UNESCO témoigne de la richesse de ce patrimoine unique, vignes semi-larges ou pas"
Lire l'interview
Le Point de vue "Vigneron" par
Simon Normand, Vigneron
Domaine de la Borderie, Bar-sur-Seine
"Le sujet des vignes semi-larges n’est pas la cause de tous les maux de la Champagne. Il y a une certaine forme de prétention d’imaginer que notre mode de conduite actuel est le meilleur. Nous devons rester en mouvement, être dans la recherche, sans cesse"
Lire l'interview
Le Point de vue "Coopérative" par
Xavier Muller, Président
Champagne Mailly Grand Cru, Mailly Champagne
"S’il y a beaucoup de vignes semi-larges en Champagne, je ne suis pas très rassuré sur le positionnement de nos vins dans le futur… Les autoriser dans le cahier des charges champenois, c’est prendre le risque de ne plus suffisamment se différencier"
Lire l'interview